Assurance-maladie : la privatisation programmée

arton28-d3eea

Le 1e juillet 2005, les assurés sociaux ont commencé à découvrir les premiers effets de la loi Douste-Blazy, adoptée en août 2004. Les mesures instituées (« gouvernance », « médecin traitant », « parcours de soins », dépassements d’honoraires, dossier médical, tarification des hôpitaux à l’activité, etc.) institutionnalisent en réalité un système de santé à plusieurs vitesses.

Déjà en 2003 une Note de la Fondation Copernic, Main basse sur l’assurance-maladie, disséquait le projet de démantèlement de la Sécurité sociale orchestré par le Medef et les forces libérales.

En ne visant que la réduction des dépenses publiques remboursables la contre-réforme libérale de Douste-Blazy favorise l’introduction de l’assurance privée dans le système de santé, ce qui augmentera inévitablement les inégalités sociales de santé. Ceux qui prétendent sauver l’assurance-maladie sont en fait les fossoyeurs de la Sécurité sociale solidaire.

Cette voie régressive n’est pas irréversible. Les comités de défense citoyens, l’opposition des professionnels de santé et des acteurs de terrain montrent la vitalité des résistances. Des alternatives pour le financement et pour la régulation du système de santé permettraient sa reconstruction dans l’efficacité et la solidarité.

Les auteurs :

  • José Caudron, économiste, chargé de cours à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l’université de Reims Champagne-Ardenne
  • Jean-Paul Domin, économiste, maître de conférences d l’université de Reims Champagne-Ardenne
  • Nathalie HIRAUX, doctorante en sciences économiques à l’université Paris 1 sous la direction de Catherine Mills
  • Catherine Mills, économiste, maître de conférences à l’université Paris Panthéon-Sorbonne, auteur de nombreux ouvrages sur la protection sociale.

Table des matières :

  • Introduction
  • Partie 1 : Crise d’efficacité et crise du financement du système de santé français
  • Partie 2 : Marché et privatisation dans les réformes des systèmes de santé
  • Partie 3 : La marche forcée vers la réforme : du rapport du Haut conseil pour l’avenir de l’assurance-maladie à la loi Douste-Blasy
  • Partie 4 : Des pistes alternatives pour reconstruire un système de santé efficace et solidaire
  • Conclusion / Notes et bibliographie

  • Parution : octobre 2005
  • Pages : 174 pages
  • Format : 105 x 165
  • ISBN : 2-84950-030-5
  • Prix : 7 euros
  • Acheter en ligne chez syllepse.net