Et si, après Outreau, la justice (re)devenait un vrai service public ? (février 2006)

Bien des débats sont alimentés par la révélation qu’a constituée pour beaucoup de Français l’affaire d’Outreau. Certains ont vu dans cette catastrophe judiciaire une conséquence de l’organisation du procès pénal selon le système dit inquisitoire, c’est-à-dire un système dans lequel ce sont des représentants publics (procureur, juge d’instruction, policiers) qui vont chercher les éléments de[…]