arton987-9ccfa

« Éradiquer les paradis fiscaux » rendrait la rigueur inutile

Tribune de Thomas Coutrot (Attac), Christophe Delecourt (CGT Finances), Vincent Drezet (Solidaires Finances Publiques), Pierre Khalfa (Fondation Copernic), membres du Collectif pour l’audit citoyen de la dette publique Libération du 30 avril 2013 Jérôme Cahuzac, célébré jusqu’à sa chute comme le « moine soldat de la rigueur », était un cynique adepte de l’évasion fiscale. Grand écart[…]

arton987-9ccfa

« Éradiquer les paradis fiscaux » rendrait la rigueur inutile

Tribune de Thomas Coutrot (Attac), Christophe Delecourt (CGT Finances), Vincent Drezet (Solidaires Finances Publiques), Pierre Khalfa (Fondation Copernic), membres du Collectif pour l’audit citoyen de la dette publique Libération du 30 avril 2013 Jérôme Cahuzac, célébré jusqu’à sa chute comme le « moine soldat de la rigueur », était un cynique adepte de l’évasion fiscale. Grand écart[…]

arton895-c44c7

« Un tour de vis qui aggrave la situation »

Interview de Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic, dans Politis, 25 avril 2013 Politis, 25 avril 2013 Les orientations du programme de stabilité présenté par le gouvernement, contestées à gauche, entraînent, selon l’économiste Pierre Khalfa, une logique récessive. 1- Plusieurs institutions ont mis en cause les prévisions du programme de stabilité que la France[…]

arton895-c44c7

Faut-il réformer la politique familiale ?

Tribune de Christiane Marty dans Politis, dans le cadre d’un débat « Clivage » sur la politique familiale et la question des allocations familiales, face à Bertrand Fragonard, auteur du rapport du même nom remis au Premier ministre le 9 avril 2013 Politis Il faut resituer les allocations familiales dans un cadre global. La politique familiale passe[…]

index

Cahuzac, symptôme de la collusion entre monde des affaires et direction de l’Etat

Tribune de Sandra Demarcq, Pierre Khalfa, Francis Parny et Willy Pelletier | Le Monde.fr | 05.04.2013 Le Monde.fr | 05.04.2013 L’indignation face à « l’affaire Cahuzac » est justifiée. Elle ne représente pourtant que la face émergée d’un immense iceberg. Sa faute est individuelle, certes inexcusable. Elle témoigne d’une inconscience révélatrice à l’égard de la conception qu’un[…]