Hommage à François Delapierre (juin 3015)

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Francois Delapierre.

Son intelligence nous interpellait à toute occasion et nous n’oublierons pas son courage dans des situations où l’engagement politique n’avait rien d’évident comme par exemple celui de faire campagne pour le « non » au TCE contre tout l’appareil du PS ou de porter sur les fonds baptismaux, organiser un nouveau parti antiliberal et écologiste et diriger avec beaucoup de talent une campagne présidentielle qui a représenté pour beaucoup à gauche un espoir et batailler continûment pour faire revenir à gauche cette partie de la gauche qui vire à droite…

Francois Delapierre manquera énormément pour sa force de conviction, sa détermination, sa très grande culture politique et le dévouement que constitua sa vie politique. Sa disparition est une peine. Sous de nombreux aspects, il fut effectivement un exemple, un de ces trop rares exemples qui convainquent que militer n’est pas vain et sert l’intérêt du plus grand nombre.

La Fondation Copernic s’associe à la douleur de ses proches et leur assure sa solidarité dans ces moments difficiles.

Pour la Fondation Copernic, Janette Habel, Pierre Khalfa, Willy Pelletier