Loi Travail : les fioritures disparaissent, le fond reste

Télécharger le tract du Meeting contre le projet de loi El Khomri en PDF

Loi Travail : les fioritures disparaissent, le fond reste

Guillaume Etiévant, expert auprès des Comités d’entreprise et Patrick Le Moal, ancien inspecteur du travail, tous les deux membres de la Fondation Copernic.

Après trois semaines de mobilisation des salariés et de la jeunesse, le gouvernement a annoncé lundi 14 mars la suppression de quelques fioritures au texte de l’avant-projet de loi Travail. Un écran de fumée pour faire oublier l’essentiel.

La fioriture est un ornement accessoire et souvent excessif. Après trois semaines de mobilisation des salariés et de la jeunesse, le gouvernement a annoncé lundi 14 mars la suppression de quelques fioritures au texte de l’avant-projet de loi Travail. Des aspects certes extrêmes comme la durée du travail des apprenti-e-s mineur-e-s, le fractionnement du repos quotidien, ou l’instauration libre du forfait jour dans les entreprises de moins de 50 salariés, sont supprimés. Mais cela ne remet aucunement en cause le processus de déconstruction du droit du travail que veut imposer cette contre-réforme. Le gouvernement recule légèrement face à la mobilisation naissante, mais ne change rien à la philosophie générale de son texte. Les différentes mesures supprimées pour contenter certains syndicats se révèlent être des écrans de fumée pour faire oublier l’essentiel. (…)

Lire la suite

12841155_10154037253973069_3018058547255938900_o