Laurence de Cock (historienne) : Les récits scolaires de l’histoire sont majoritairement masculins