Violences sexistes et sexuelles : monsieur le Président, c’est à vous d’agir !

Tribune parue dans Libération / Alors que la quasi-totalité des entreprises n’ont toujours aucun plan de prévention pour lutter contre les violences envers les femmes, il est urgent d’en faire un sujet obligatoire de négociation, sous peine de sanction. Vendredi 21 juin, l’Organisation internationale du travail (OIT) a adopté la première norme internationale contre la violence et[…]

Le RIC peut constituer un progrès démocratique

Par la Fondation Copernic / Le débat sur le référendum d’initiative citoyenne (RIC), confidentiel il y a encore peu, a émergé au premier plan des questions soulevées par le mouvement des Gilets jaunes, comme concrétisation d’une volonté de contrôle populaire et de démocratie directe. La revendication du RIC est même devenue un élément fédérateur de[…]

La violence, la vraie, vient d’en haut

Publié dans le journal L’Humanité, par Willy Pelletier, le 16 janvier 2019 / Ceux qui célèbrent le monde tel qu’il va s’effraient : « La violence des gilets jaunes est extravagante, qu’ils rentrent chez eux ! » Mais où est la violence ? La vraie. La perpétuelle violence, obscène, insupportable. Dans les vitrines brisées de quelques quartiers riches ? Dans la[…]

L’impétueux Mouvement des Gilets Jaunes déstabilise l’offensive néolibérale de Macron

Par Patrick Le Moal / Nous vivons une situation inédite avec un mouvement social impétueux, inventif et incontrôlable. In extremis, nous fêtons enfin par les luttes le 50e anniversaire de Mai 68, avec cette mobilisation des Gilets Jaunes dont les caractéristiques montrent à quel point les conditions des luttes de classe se sont modifiées au[…]

Les gilets jaunes et les « leçons de l’histoire »

Par Gérard Noiriel, historien / Dans une tribune publiée par le journal Le Monde (20/11/2018), le sociologue Pierre Merle écrit que « le mouvement des « gilets jaunes » rappelle les jacqueries de l’Ancien Régime et des périodes révolutionnaires ». Et il s’interroge: « Les leçons de l’histoire peuvent-elles encore être comprises ? » Je suis convaincu, moi aussi, qu’une mise en perspective historique[…]

Flora Tristan, une ouvrière victime de féminicide

Publié dans Libération, de Laurence De Cock, Professeure en lycée à Paris, chargée d’enseignement à l’université Paris-Diderot et Mathilde Larrère, Maîtresse de conférences à Paris-Est-Marne-la-Vallée, 10 octobre / Celles et ceux qui s’intéressent à l’histoire du mouvement ouvrier connaissent le nom de Flora Tristan pour ses enquêtes sociales, ses tournées dans la France ouvrière et[…]

Manifeste pour l’accueil des migrants

Politis, avec Mediapart et Regards, publient cet appel de 150 personnalités pour l’accueil des migrants. Partout en Europe, l’extrême droite progresse. La passion de l’égalité est supplantée par l’obsession de l’identité. La peur de ne plus être chez soi l’emporte sur la possibilité de vivre ensemble. L’ordre et l’autorité écrasent la responsabilité et le partage. Le[…]

Benalla résume Macron

Par Willy Pelletier, L’Humanité, 12 septembre 2018 / Macron est le nom d’une entreprise collective. Benalla l’exprime toute entière. Car les plus hautes fonctions d’Etat sont désormais colonisées par une « jeune garde » que rien n’arrête et qui casse. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Qu’a fait Benalla ? Ils sont, à l’Elysée, A. Kohler, qui gérait les finances[…]

Mineurs interpellés au lycée Arago : « Il serait temps que nous, leurs aînés, nous dressions face aux bourreaux »

Tribune parue dans Le Monde, 26 mai / Laurence de Cock, coordinatrice de la Fondation Copernic, chercheuse en sciences de l’éducation et professeure d’histoire-géographie au lycée Selon toute vraisemblance, les jeunes gens dérangent dans ce pays. Ils sont le poil à gratter de l’ordre dominant. C’est que la jeunesse est ingrate, elle n’attend pas que du[…]

L’histoire peut-elle émanciper ?

Trois Tribunes, Guillaume Mazeau, Mathilde Larrere, Laurence De Cock, l’Humanité, Mai 2018 / « Émancipation », le mot sonne désormais comme un poncif. Utilisée jusque dans la communication présidentielle, l’émancipation ne se laisse pourtant pas enfermer dans des définitions confuses. Il n’y a émancipation qu’à partir du moment où les individus prennent conscience des formes de domination, et qu’ils cherchent[…]

Vive les fonctionnaires !

Par Willy Pelletier, sociologue, coordinateur général de la Fondation Copernic / Jamais les fonctionnaires, au service des citoyens, de façon égalitaire, gratuite, n’ont été si maltraités. Insultés, méprisés, enfermés dans des chaînes hiérarchiques toujours resserrées. Sous-payés. Menacés dans leur statut, lequel fut inventé pour garantir l’indépendance nécessaire de la fonction publique. Cette indépendance qui dérange[…]

À quand une véritable réforme pour rendre plus juste l’impôt sur le revenu qui ne lèse pas les femmes ?

Tribune parue dans Le Monde, de Christiane Marty (Fondation Copernic) et OlgaTrostiansky, présidente du Laboratoire de l’égalité, décembre 2016 /  Le prélèvement à la source entraîne une surimposition du conjoint au revenu le plus faible. La réforme qui entre en vigueur en 2018 est injuste si elle ne débouche pas sur une imposition séparée au sein des[…]

Un projet cohérent et dangereux pour l’école

Tribune d’Axel Trani parue dans l’Humanité, 6 avril 2018 / Un ministre libéral assumé. La Fondation Copernic vient de sortir une note intitulée « Blanquer : un libéralisme autoritaire contre l’éducation », fruit d’un travail collectif associant universitaires et spécialistes de l’éducation et de la formation. Le contexte : le déferlement des contre-réformes dans l’éducation, comme ailleurs, accompagné d’un[…]

En réponse aux signataires de l’Appel contre « le séparatisme islamiste »

En réponse aux signataires de l’Appel contre « le séparatisme islamiste » 22 MARS 2018 – mediapart, PAR OLIVIER LE COUR GRANDMAISON Le 19 mars, Le Figaro a publié une tribune intitulée : « L’appel des 100 intellectuels contre le séparatisme islamiste ». Je réagis aujourd’hui : «Sans être d’accord, je pensais que j’allais humer l’air[…]

Blanquer: un libéralisme contre l’éducation

Blanquer ? Inconnu en dehors des cercles dirigeants de l’éducation nationale à sa nomination comme ministre en mai 2017. Aujourd’hui, une forte notoriété et un passage en février à « L’émission politique » en prime time. Il est le seul ministre dans ce cas. Macron le met beaucoup en avant et son image de marque, au moins telle que[…]

L’argent volés aux immigrés: le scandale

L’argent volés aux immigrés: le scandale PAR OLIVIER LE COUR GRANDMAISON, Médiapart, L’historien et politiste Olivier Le Cour Grandmaison dénonce les prélèvements mirifiques opérées par les banques sur l’argent envoyé par les immigrés à leurs familles restées au pays. Ils ont en moyenne des revenus largement inférieurs aux nationaux des pays dans lesquels ils vivent, ils[…]

La stratégie du choc pour casser les lycées, museler la jeunesse et baisser les salaires

Le gouvernement projette une réforme en profondeur de l’enseignement secondaire. Il faut en apercevoir les enjeux, souvent dissimulés mais nombreux et dramatiques, pour les familles d’origine populaire, pour la qualité des enseignements dispensés, pour le travail des enseignants…et au-delà, pour la formation même de l’esprit critique. Le texte de Philippe Boursier, professeur de sciences économiques[…]

Contre la sur-sélection pour entrer en fac : pourquoi je ferai grève le 1er février

Contre la sur-sélection pour entrer en fac : pourquoi je ferai grève le 1er février Par Raphaelle Branche (historienne, université de Rouen) Parce que je suis attachée à une démocratie qui fonctionne sur la séparation des pouvoirs et garantit qu’on ne commence pas à mettre en place un projet de loi quand il n’a pas encore[…]

Bénis soient nos censeurs

Bénis soient nos censeurs par Willy Pelletier, sociologue, coordinateur général de la Fondation Copernic, L’Humanité, 4 décembre 2017 Quel paradoxe ! Jamais les sciences sociales n’ont produit autant de connaissances et de résultats d’enquêtes, utilisables contre les dominations économiques, culturelles, politiques et la domination masculine. Et jamais elles n’ont eu, relativement, si peu d’écho public. Tant[…]