Un an après l’élection de François Hollande. Tableau d’un glissement néolibéral

Il y a un an, nous étions nombreux à être soulagés : « ouf », « enfin », « Sarkozy est battu ». Et beaucoup d’entre nous espéraient surtout une rupture avec la politique menée pendant son quinquennat, néolibérale et autoritaire. En un an, le gouvernement Hollande n’a pas cessé d’agir. Mais dans quel sens[…]

Désobéir à l’Union européenne, pour faire quoi ?

Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic, répond au texte de Cédric Durand et Razmig Keucheyan : plutôt que de désobéir à l’UE en prenant le risque d’un éclatement fatal, il ne faut rompre avec ses traités que pour mieux la refonder… Regards | 09.01.2013 Dans un point de vue intitulé « Désobéir à l’Union européenne », Cédric[…]

« La question du coût du capital n’est jamais posée »

Point de vue de Pierre Khalfa dans L’Humanité du 29 janvier 2013 L’Humanité 29.01.2013 Pour Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic, l’accord national sur l’emploi conforte la flexibilité voulue par le patronat. La direction de Renault espère boucler aujourd’hui la négociation avec les syndicats sur l’accord dit de «  compétitivité-emploi  ». C’est aussi un des chapitres[…]

« C’est une véritable cure d’austérité que le gouvernement prépare »

Entretien avec Pierre Khalfa réalisé par Julia Hamlaoui – L’Humanité.fr – 07.11.2012 Le coprésident de la Fondation Copernic, auteure avec Attac d’un rapport intitulé « En finir avec la compétitivité » (ci-dessous), réagit aux mesures annoncées par le gouvernement qui reprend pour l’essentiel les préconisations du rapport Gallois. Quelle est votre appréciation globale des mesures annoncées 
par[…]

Pour une Banque Centrale Européenne au service des peuples et non des marchés financiers

Politis – n°1222 – 11 octobre 2012 Le 6 septembre dernier, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a annoncé l’adoption, à l’unanimité moins une voix, d’un programme de rachat de titres de dettes souveraines sur le marché secondaire. Ce dispositif, appelé Outright Monetary Transactions (OMT), a été immédiatement salué par les[…]

La « règle d’or »  : un lapsus collectif  ?

Tribune dans Libération – 02.10.2012 – Christiane MARTY et Pierre KHALFA, membres de la Fondation Copernic et du conseil scientifique d’Attac Aussi incroyable que cela puisse paraître, la règle telle qu’elle est définie dans le traité européen dit exactement le contraire de ce qu’elle est censée dire. La « règle d’or », qui impose que le déficit[…]

Sus à l’orthodoxie budgétaire défendue par la Cour des comptes ! (juillet 2012)

Point de vue par Jean-Marie Harribey, Dominique Plihon, Pierre Khalfa, Stéphanie Treillet, Edwin Le Héron, Christophe Ramaux LE MONDE | 18.07.2012 Le monde connaît sa plus grande crise depuis les années 1930. Le modèle néolibéral est clairement responsable de la déflagration ouverte en 2007. Pourtant, depuis 2010, en Europe particulièrement, les néolibéraux réussissent un véritable[…]

L’austérité n’est pas la solution pour échapper au piège de la dette (juillet 2012)

Tribune de Pierre Khalfa, co-président de la Fondation Copernic, co-animateur du Collectif pour un Audit citoyen
de la dette, dans L’Humanité du 3 juillet 2012 L’Humanité du 03.07.2012 La dette publique sert de prétexte à une régression sociale sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale. François Hollande a décidé de respecter l’engagement de Nicolas Sarkozy de[…]

Pacte budgétaire, une solution mortifère pour les peuples (avril 2012)

Le Monde.fr | Fondation Copernic | 24 avril 2012 | Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic Tribune de Pierre Khalfa dans Le Monde.fr du 24 avril 2012 Vingt-cinq des vingt-sept gouvernements européens ont adopté début mars le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) dans l’Union économique et monétaire, c’est-à-dire la[…]

Comme Président, élisons un patron d’agence de notation (janvier 2012)

TRIBUNE Rue89 | 13/01/2012 | Par Leila Chaibi et Simon Cottin-Marx (l’Appel et la Pioche) avec Guillaume Etievant (économiste, Fondation Copernic) Comme Président, élisons un patron d’agence de notation Leila Chaibi et Simon Cottin-Marx (l’Appel et la Pioche) avec Guillaume Etievant (économiste, Fondation Copernic) Nous soutenons la candidature de Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire de[…]

« Pour sortir du piège de la dette publique »

Janvier 2012 – en PDF 4 PAGES COPERNIC-ATTAC « POUR SORTIR DU PIÈGE DE LA DETTE PUBLIQUE » « Dénonçons tout de suite une idée reçue dont on nous rebat les oreilles à longueur de journée dans les médias : non, le budget d’un État ne peut pas être comparé au budget d’un particulier. Pour au moins deux raisons[…]

Nouveau traité européen : pas contre nous, pas sans nous ! (décembre 2011)

DÉCLARATION DU COLLECTIF POUR UN AUDIT CITOYEN DE LA DETTE PUBLIQUE « Nouveau traité européen : pas contre nous, pas sans nous ! » Le sommet européen du 9 décembre a décidé d’adopter un nouveau traité européen dès le mois de mars. Ce texte exigera des États qu’ils insèrent dans leur Constitution une « règle d’or » pour la réduction de[…]

Europe : un accord pour le pire ? (décembre 2011)

Les invités de Mediapart | Mediapart | 19.12.2011 EUROPE : UN ACCORD POUR LE PIRE ? « Après la politique monétaire, c’est la politique budgétaire qui est exclue de toute délibération démocratique » par le dernier accord européen, analyse Pierre Khalfa, coprésident de la Fondation Copernic, membre du Conseil scientifique d’Attac. Et toujours sans apporter de solution à la[…]

« Tous les éléments qui ont produit la crise sont encore là. » (décembre 2011)

Europe | L’Humanité | 13.12.2011 « TOUS LES ÉLÉMENTS QUI ONT PRODUIT LA CRISE SONT ENCORE LÀ » Pierre Khalfa est le coprésident de la Fondation Copernic. Le syndicaliste et altermondialiste décrypte un accord européen qui demeure dans le droit-fil de Lisbonne. Entretien. Les orientations contenues dans le traité de Lisbonne portent-elles leur responsabilité dans la crise  ?[…]

Comment sortir les Etats de l’emprise des marchés financiers (novembre 2011)

…Sortir les États de la servitude volontaire Tribune | Libération | 3.11.2011 COMMENT SORTIR LES ÉTATS DE L’EMPRISE DES MARCHÉS FINANCIERS Par Thomas COUTROT, Coprésident d’Attac, et Pierre KHALFA, Coprésident de la Fondation CopernicLe mois d’octobre a vu la crise de la zone euro s’aggraver considérablement et les agences de notations s’en donner à cœur[…]

Sortir du piège de la dette (septembre 2011)

Point de vue | LEMONDE.FR | 12.09.11 SORTIR DU PIÈGE DE LA DETTE par Pierre KHALFA, co-président de la Fondation Copernic Le gouvernement vient d’annoncer un plan d’austérité basé sur plus de 10 milliards d’économies. Il prolonge les mesures déjà engagées comme par exemple le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.[…]

Pour sauver l’euro, il faudra le refonder (juillet 2011)

Point de vue | LEMONDE.FR | 29.06.11 POUR SAUVER L’EURO, IL FAUDRA LE REFONDER par Thomas Coutrot, Michel Husson, Pierre Khalfa, membres du Conseil scientifique d’Attac et de la Fondation Copernic Quarante huit « industriels » allemands et français (parmi lesquels plusieurs banquiers) ont fermement pris position dans une tribune publiée dans Le Monde daté 21 juin,[…]

Crise économique : une contre-révolution silencieuse à l’œuvre en Europe (juin 2011)

Par THOMAS COUTROT, Coprésident d’Attac, PIERRE KHALFA, Coprésident de la fondation Copernic, VERVEINE ANGÉLI, Syndicaliste, DANIEL RALLET, Syndicaliste Libération, 7 juin 2011 « Crise économique : une contre-révolution silencieuse à l’œuvre en Europe » Par THOMAS COUTROT, Coprésident d’Attac, PIERRE KHALFA, Coprésident de la fondation Copernic, VERVEINE ANGÉLI, Syndicaliste, DANIEL RALLET, Syndicaliste Un paquet de six propositions législatives[…]

Solidarité à l’envers (octobre 2008)

Bonne nouvelle, la solidarité d’Etat est de retour. Mauvaise pioche, elle s’exerce pour sauver nos amis les banquiers. Et quelle mobilisation, rapide, massive, des milliards d’euros. Nous qui imaginions, à suivre François Fillion, l’Etat français en faillite, sans capacités financières pour la Sécurité sociale, les régimes de retraites, les postes d’enseignants, les hôpitaux publics, l’indemnisation[…]

Crise et issue de crise (octobre 2008)

Par Roger Martelli, président d’honneur de la Fondation Copernic   La crise est d’une ampleur sans précédent. Crise de quoi ? Crise d’une méthode de régulation (régulation financière) ; crise d’un type de capitalisme (le capitalisme actionnarial) ; crise du capitalisme en général (un mode de développement). En fait, nous assistons à un complexe de crises articulées. Pour[…]

Face aux crises, une autre Europe

À l’issue de la présidence française, l’Union européenne en est toujours au même point : en panne. Blocages, crises, rejets populaires… rien n’y fait : les États et les responsables politiques européens persistent dans leur combinaison d’ultralibéralisme et de technocratie. Il n’est plus temps de tergiverser. Si la construction européenne peut se maintenir, ce sera[…]

Propositions pour sortir du libéralisme

Depuis plus de huit ans, la Fondation Copernic organise des groupes de travail, pour répondre à la révolution conservatrice libérale. On trouvera ici, le bilan de cette contre-expertise d’assez longue durée. Ce bilan est délibérément orienté vers la formulation de propositions pour une politique qui rompe enfin avec le libéralisme, ou le social-libéralisme.?Pendant longtemps en[…]

La proposition de directive européenne relative aux services dans le marché intérieur

…dite « Proposition Bolkenstein », par Raoul Marc JENNAR, ici en PDF 1. Rétroactes a) Le Traité de Rome (1957) inscrit la liberté d’établissement et de circulation des services comme un des objectifs de la Communauté Economique Européenne. b) L’Acte Unique (1986), puis le Traité de Maastricht (1992) ouvrent la voie à la libéralisation des services du[…]