Manifestes pour l’eau publique

Parmi les prochaines crises mondiales, à coup sûr, il y aura la crise de l’eau. Car l’eau est rare. Sa pénurie, engendre des milliers de morts chaque année. Sous peu, elle provoquera probablement des tensions, voire des conflits. Mais elle génère, aussi d’énormes profits, lorsqu’elle devient monopole d’intérêts privés. L’eau peut-elle rester la marchandise qu’elle[…]

Voter et se taire ?

La démocratie française, tant célébrée par ceux qui n’ont rien à redire au monde tel qu’il va, n’est guère démocratique. La classe politique se referme sur elle-même. Sondeurs, publicitaires et médias influencent de plus en plus les visions politiques. Les consensus entre les partis les plus établis s’élargissent. Les inégalités sociales face à la politique[…]

L’indigent et le délinquant

De nombreuses lois ont été votées ces dix dernières années en matière de procédures pénales qui ont en commun de mettre en place un contrôle policier des populations en situation de marginalité et de déboucher sur une conception des rapports sociaux qui désigne les pauvres et les exclus comme des délinquants en puissance. Contrôles et[…]

Face aux crises, une autre Europe

À l’issue de la présidence française, l’Union européenne en est toujours au même point : en panne. Blocages, crises, rejets populaires… rien n’y fait : les États et les responsables politiques européens persistent dans leur combinaison d’ultralibéralisme et de technocratie. Il n’est plus temps de tergiverser. Si la construction européenne peut se maintenir, ce sera[…]

Revendiquer et s’organiser !

À chaque conflit social d’ampleur, la question de la représentativité syndicale est posée. En effet d’une part le taux de syndicalisation est faible en France (8 % des salariés sont syndiqués) et les règles régissant la représentativité syndicale sont devenues obsolètes (elles datent de 1950) en raison de la modification du paysage syndicale (apparition des[…]

Pour en finir avec la précarité

Alors que la présidente du Medef fait l’éloge de la précarité du travail, la Fondation Copernic fait le point sur une situation trop souvent passée sous silence. Les auteurs décrivent les différentes facettes d’une précarité aujourd’hui multiforme : précarité qui se diffuse au-delà des seuls salariés en CDD ou en intérim ; précarité avant tout[…]

Résister au sécuritaire

Depuis 2002, les gouvernements de droite ont intensifié les dynamiques sécuritaires dans les quartiers populaires au travers de différentes mesures : transformations des modes d’intervention de la police, édiction de lois répressives par rapport aux populations socialement fragilisées, contrôle renforcé des associations par une gestion restrictive de financements. Au-delà de ces signes manifestes, c’est un[…]

Propositions pour sortir du libéralisme

Depuis plus de huit ans, la Fondation Copernic organise des groupes de travail, pour répondre à la révolution conservatrice libérale. On trouvera ici, le bilan de cette contre-expertise d’assez longue durée. Ce bilan est délibérément orienté vers la formulation de propositions pour une politique qui rompe enfin avec le libéralisme, ou le social-libéralisme.?Pendant longtemps en[…]

Assurance-maladie : la privatisation programmée

Le 1e juillet 2005, les assurés sociaux ont commencé à découvrir les premiers effets de la loi Douste-Blazy, adoptée en août 2004. Les mesures instituées (« gouvernance », « médecin traitant », « parcours de soins », dépassements d’honoraires, dossier médical, tarification des hôpitaux à l’activité, etc.) institutionnalisent en réalité un système de santé à plusieurs vitesses. Déjà en 2003 une[…]

Pour l’éducation permanente

Septembre 2003 : les cinq confédérations ouvrières et les organisations patronales signent un accord sur la formation professionnelle continue qualifié d’historique. Un accord que le gouvernement décide rapidement de transposer dans le Code du travail, chose faite le 4 mai 2004, avec la loi sur « la formation tout au long de la vie et[…]

Collège : peut mieux faire !

Début 2005, l’Assemblée Nationale va examiner un projet visant à réformer la grande loi d’orientation de 1989, celle qui visait notamment à conduire « 80% d’une classe d’âge au baccalauréat ». Le projet de loi du gouvernement va s’appuyer sur les conclusions du rapport Thélot. (La commission présidée par Claude Thélot a organisé le «[…]

EDF-GDF : Non à la privatisation-spoliation

Derrière le pseudonyme collectif de Jean-Marcel Moulin, des cadres supérieurs d’EDF et de GDF souhaitant conserver l’anonymat, prennent position contre ce qu’ils appellent la « privation-spoliation » de l’entreprise du service public de l’énergie. Ils mettent à la disposition des citoyens leurs données, leurs réflexions et formulent des contre-propositions. Peu avant l’été le ministre de[…]

Europe : une alternative

La Convention Giscard devait déboucher sur une Constitution permettant de fonder la construction européenne, de lui donner une assise en terme de contenu et d’institutions. Cette Note s’attache à définir ce que pourraient être de nouvelles fondations de l’Europe en rupture avec l’actuelle construction européenne néolibérale et antidémocratique. De nouvelles fondations dans lesquelles les peuples[…]

Main basse sur l’assurance maladie

Face au projet de démantèlement organisé par le Medef, comment reconstruire un système de santé efficace et juste socialement ? Les tentatives de répondre aux déficits par la maîtrise comptable des dépenses se sont soldées par un échec, alors que la politique de déflation salariale contribuait à creuser le déficit. Malgré la CMU, on a[…]

Pour un Grenelle de l’Unedic

L’indemnisation du chômage est un territoire peu connu voire ignoré. Pourquoi l’Unedic est-elle en déficit ? Est-ce, une fois de plus, aux chômeurs d’en payer le prix ? Les entreprises n’ont-elles pas engrangé des profits invraisemblables ? N’ont-elles aucune responsabilité sociale concernant l’état de l’emploi ? Il n’y a concernant l’Unedic aucune information publique soumise[…]

Diagnostics pour sortir du libéralisme

Tout le monde en convient, les résultats du premier tour de l’élection présidentielle ont ouvert une nouvelle période pour la gauche. Une phase de remise en cause, une séquence de réflexion collective. Le social-libéralisme, les dérèglementations, les privatisations, les baisses d’impôt comme recette omnibus ont été rejetées par beaucoup des électeurs de gauche. Le vote[…]

L’Appropriation sociale

Cette Note de la Fondation Copernic répond à un vide singulier dans le débat politique actuel. Alors que les nationalisations ont été la clé de voûte des programmes de la gauche, la question fait désormais l’objet d’un silence total. Pourtant les privatisations sont un élément programmatique majeur des partis de droite et du Medef. Le[…]

Égalité sans frontières

Les immigrés ne sont pas une marchandise L’objet principal de cette publication est de démonter l’idée reçue suivant laquelle l’ouverture des frontières s’inscrirait nécessairement dans une démarche libérale. Elle démontre, au contraire, à quel point les politiques de fermeture des frontières ou de maîtrise des flux migratoires participent d’une conception « utilitariste » des rapports[…]